PUBLIÉ PAR
l’église de Scientology internationale
depuis 1968
PARTAGER

Avant-propos

Le fondateur de la Scientology, L. Ron Hubbard, faisait partie de cette génération qui a dû faire face à la Seconde Guerre mondiale et à l’avènement d’armes nucléaires assez puissantes pour détruire la civilisation. L’enjeu était considérable, soit on gagnait soit on perdait — il n’y avait ni égalité ni revanche. Un autre grand homme de l’époque, l’Anglais Churchill, a dit que « sans la victoire, il n’y aurait pas de survie ».

M. Hubbard a inscrit un impératif dans la trame de la Scientology : la survie. Mais pour survivre, l’humanité devait s’épanouir, elle devait être libre. « La seule impulsion de l’homme qui ne puisse être éradiquée, c’est son impulsion vers la liberté, a écrit M. Hubbard en 1954, son impulsion vers l’équilibre mental et vers de plus hauts degrés de succès dans toutes ses entreprises. »

L’église de Scientology a suivi cette voie pendant plus de soixante ans, grandissant et se renforçant tout du long. À chaque étape du chemin au cours de ses premières dizaines d’années d’existence, elle a été attaquée par des intérêts totalitaires et manipulateurs dans les gouvernements, la psychiatrie organisée, les conglomérats pharmaceutiques et par les petits esprits des intolérants religieux. L’église a gagné, gagné et gagné, sur toute la ligne, tout du long.

David Miscavige, qui tient la barre de la Scientology depuis 30 ans, n’a qu’un seul but : répandre dans le monde les outils de survie de la Scientology et, par conséquent, arrêter la spirale descendante de la civilisation. La grande majorité du travail, c’est de bâtir cette jeune religion, pour aujourd’hui et pour le futur.

Cela s’appelle la croissance. Il faut travailler dur pour établir une église internationale. Le chemin spirituel de la Scientology est mis à la disposition de plus de gens, qui voient que ça marche. Cette église grandit, et elle exécute des programmes humanitaires qui repoussent les ténèbres du déclin social, de la criminalité et de l’esclavage mental et spirituel. L’église ouvre des groupes et des missions qui deviennent à leur tour des églises, et le cycle s’accélère.

Les efforts gigantesques de l’église, par le biais de ses activités de publication, de cinématographie, de diffusion et de dissémination en ligne, contribuent au phénomène d’expansion. La plus grande avancée dans ce domaine a été faite en 2016, avec l’ouverture d’un ancien studio de renom à Hollywood qui est maintenant Scientology Media Productions.

Tous ces épisodes de croissance sont décrits dans ce numéro spécial de Freedom, la voix de l’église, qui fait un retour sur l’année écoulée. Les véritables bénéficiaires de ces progrès et de ces victoires, c’est vous, parce que notre but est la liberté et la survie pour tous.