L’inauguration de l’église de Scientology de Sydney
PUBLIÉ PAR
l’église de Scientology internationale
depuis 1968
PARTAGER

4 septembre 2016 Sydney

Par

Le tout nouveau siège de la Scientology pour l’Australie et l’Asie du Pacifique est le plus grand centre spirituel de l’église à l’extérieur des États-Unis.

Un flambeau de liberté spirituelle
Un phare La nouvelle église de 12 500 mètres carrés à la lisière du « Lane Cove », un parc national, représente un phare de liberté spirituelle.

Sydney — L’inauguration de l’immense nouvelle organisation avancée de l’église de Scientology à Sydney au début du mois de septembre, qui ouvrait ses portes pour fournir aux scientologues les niveaux avancés de conseil spirituel et de formation, a été faite avec beaucoup de soutien de la part de grands noms du domaine public.

Cette ouverture marquait aussi l’ouverture du Bureau de liaison continental, qui a établi un nouveau centre pour les programmes humanitaires et de solidarité de l’église effectués à travers l’Australasie et la région Asie-Pacifique.

Mais sinon, c’était aussi quelque chose de nouveau et d’important pour la croissance de l’église, une acceptation qui se reflétait dans le discours des intervenants qui étaient venus pour accueillir très publiquement la nouvelle installation à Sydney. Il y avait l’un des plus grands défenseurs des droits de l’homme d’Australie, le Dr Gracelyn Smallwood, ainsi que l’ancien adjoint du procureur général du pays, le Dr David Bennett — qui a représenté l’église en 1983 dans une affaire historique révolutionnaire sur l’identité religieuse où la loi australienne sur la nature des religions a été réécrite, établissant ainsi un précédent international en la matière. D’autres dignitaires les ont rejoints pour accueillir ce nouveau centre de l’église devant les 3 000 invités : Keith Thompson, l’adjoint au doyen de la faculté de droit de Notre Dame, à Sydney, qui est devenu un leader en matière de coopération interreligieuse et des services rattachés aux droits de l’homme en Australie et dans la région ; et le Dr Amin Hady, ancien conseiller pour les affaires religieuses auprès du premier ministre australien.

Tous étaient venus dire un mot non seulement au sujet de l’ouverture, mais à propos du travail de l’église et de ce que la liberté de religion en est venue à signifier pour la liberté elle-même dans ce pays.

Cette inauguration bouclait aussi la boucle en ce qui concerne le long parcours de l’église en Australie, qui a commencé il y a des dizaines d’années au milieu d’une lutte contre l’intolérance religieuse où sa capacité à survivre était mise à l’épreuve face aux préjugés et à l’opposition de forces antireligieuses petites mais puissantes — des forces qui ont travaillé à l’interdiction de la religion dans le pays. Mais les oppresseurs n’ont pas réussi. La victoire finale de l’église devant la plus haute cour d’Australie, qui a établi une définition de la religion saluée par de nombreux autres pays dans le monde, a été la fondation de cette nouvelle structure qui est maintenant devenue un monument à la liberté gagnée.

Le centre d’orientation Hubbard
Sur la voie Des scientologues progressent sur leur chemin spirituel au centre d’orientation Hubbard
(ci-dessus), et dans leurs études (ci-dessous à droite).
Les scientologues vont étudier

En tant que centre des niveaux spirituels avancés et de management pour la religion dans cette région, c’est un complément parfait pour les autres nouvelles églises de Scientology ouvertes en Australie et en Asie au cours des dernières années — Sydney, Melbourne, Tokyo au Japon, et Kaohsiung à Taïwan. Chacune témoigne de la croissance rapide de la religion de Scientology dans certaines des régions les plus peuplées du globe.

Le nouvel établissement, qui était autrefois un laboratoire gouvernemental de recherche sur le son, est situé à la lisière du Lane Cove, un parc national, où les jeux de lumière et de mouvements semblent être tissés dans ce cadre ancestral, un endroit où le doux chant des cigales qui s’élève et tombe rappelle la mélodie d’une berceuse au milieu des mimosas dorés, des eucalyptus et des banksias qui forment la toile de fond ici.

Dans ce cadre forestier, la nouvelle organisation avancée offre, dans son orientation régionale, des espaces pour que les scientologues étudient et participent aux programmes de l’église et à ses activités d’amélioration sociale. Les installations comprennent des auditoriums destinés aux membres et aux groupes communautaires qui prennent part à ces œuvres humanitaires.

Juste au-delà des baies vitrées de la terrasse du Lane Cove — la nouvelle cafétéria de ce magnifique édifice —, les martins-chasseurs de la réserve Blue Gum ajoutent leur rire plein de malice à l’ambiance de la faune de ce parc de 350 hectares, près du centre de Sydney.

Chapelle
Un environnement solennel L’auditorium de la nouvelle église australienne est destiné à la fois aux activités de l’église et à celles de la ville.

Le 4 septembre, jour où le chef ecclésiastique de la Scientology, M. David Miscavige, a coupé le ruban symbolique et où une pluie de confettis dorés et verts est tombée sur la foule, le public a entendu des amis de l’église s’engager pour soutenir sa croissance — un témoignage de ce qu’il a fallu en matière de croyance, de détermination et d’engagement envers la liberté, au cours des années et contre toute opposition, pour faire de cette nouvelle église une réalité.

« Donc maintenant nous arrivons au point de vue éternel qui découle de ce jour, a déclaré M. Miscavige. Il découle d’une vision où l’humanité est attirée à nos portes et progresse jusqu’au domaine de la liberté spirituelle. »

Couloir

La détermination des scientologues qui protègent et préservent leurs convictions religieuses et qui trouvent leur expression spirituelle dans les missions humanitaires et des droits de l’homme de l’église, a incité Gracelyn Smallwood, un défenseur des droits de l’homme de renom international, à accepter une invitation à parler à l’inauguration.

Le matin même, cette militante pour son peuple natif, les First Australians, est intervenue sur le plateau de la station de radio ABC pour parler d’incidents de violence raciale qui s’étaient récemment déroulés dans le pays. Elle a comparé cela avec la tolérance et la liberté que l’église de Scientology défend et promeut, et a lancé un appel aux habitants pour mettre fin à ces conflits.

« Dans quelques heures, je vais parler devant 3 000 personnes à Sydney, à l’occasion de l’ouverture d’un centre de Scientology », a-t-elle dit aux 18 millions de personnes qui composent l’auditoire de cette station. « Je ne suis pas scientologue, mais si les scientologues donnent aux militants noirs australiens [l’occasion de parler] sur la vérité dans ce pays…, alors volontiers, par tous les moyens », dit-elle, elle serait heureuse de soutenir l’église.

Dans une interview antérieure, Professeur Smallwood a aussi dit qu’elle sentait que son vrai rôle de membre des First Australians du pays était d’accueillir la nouvelle église et son siège continental pour l’Australie. Elle a ajouté qu’avec toutes ses années de service dans les secteurs académique et médical en Australie et dans la région, elle était devenue pleinement consciente de l’importance du travail humanitaire et au nom de la justice sociale que l’église avait fait, même face à la résistance qu’elle avait connue pour se faire reconnaître, et elle a loué le développement de ses activités à vocation humanitaire.

Sur scène à l’inauguration, elle a parlé ostensiblement en ce sens.

« Les gardiens traditionnels de cette terre ont une forte tradition de respect et de spiritualité, a-t-elle dit. J’ai découvert que vous honorez notre tradition par le biais de vos buts d’un monde sans folie, sans criminels et sans guerre, dans lequel les gens capables puissent prospérer et les gens honnêtes puissent avoir des droits. Aujourd’hui, vous êtes les bienvenus, vous et votre propre tradition de respect et de compréhension de l’homme en tant qu’être spirituel. Et ce sont de nombreuses terres qui vous accueillent, des terres de cette vaste région du Pacifique et de notre propre Australie. »

L’environnement autour de l’église de Sydney
L’environnement autour de l’église de Sydney
L’environnement autour de l’église de Sydney
Beauté La nouvelle église (en haut à droite) se fond dans le luxuriant paysage australien.