Flag. Le siège spirituel de la Scientology
PUBLIÉ PAR
l’église de Scientology internationale
depuis 1968
PARTAGER

Le siège spirituel de la Scientology

Par John F. Sugg

Vue à quelques centaines de kilomètres d’altitude, la Floride, la nuit, est éclairée par un chapelet de villes le long des côtes de l’État. Si l’on descend vers le centre de la côte ouest, Tampa et St. Petersburg resplendissent de lumières. Puis il y a un troisième joyau que l’on peut voir du ciel : la ville de Clearwater.

Aucune autre ville au monde ne peut se vanter d’avoir ce que Clearwater a : le siège spirituel de la religion de Scientology, appelé Flag. L’église est arrivée à Clearwater en 1975 et elle a régulièrement pris de l’ampleur depuis ; en fait, cela fait quelques années qu’elle prend un essor fulgurant et qu’elle est très animée. La croissance récente a ses racines dans un événement : l’inauguration en novembre 2013 du Flag Building, la cathédrale internationale de la religion, qui a énergisé la Scientology, son campus à Clearwater — qui comprend 56 bâtiments aujourd’hui — et l’ensemble de la zone du centre-ville.

Le Flag Building a fantastiquement stimulé la croissance internationale de l’église. La preuve en est qu’un nombre grandissant de scientologues arrivent chaque jour du monde entier : du Kansas au Kazakhstan, de Bogotá à Bruxelles.

Deux établissements importants
Deux établissements importants Pour soutenir sa croissance, l’église a restauré et ouvert deux magnifiques établissements en juin.

Avec l’équipe grandissante de membres du staff, actuellement composée de 2 600 personnes, qui est nécessaire pour servir les scientologues toujours plus nombreux à Flag, deux autres immeubles ont été ouverts en été 2016 : le West Coast, bâtiment historique de 1927 fidèlement restauré, et l’Administration Building pour le management de Flag en cette époque moderne.

L’église a aussi inauguré le siège de ses organisations humanitaires, et a été le catalyseur derrière une coalition qui réunit des dizaines de groupes à but non lucratif de toute la baie de Tampa.

DE L’AIDE À DE MULTIPLES NIVEAUX

Énumérer tout ce que la Scientology fait à Clearwater est une tâche difficile, car la liste continue de s’allonger. La religion, bien sûr, est tout en haut. Mais le travail de la Scientology englobe beaucoup plus que cela : les campagnes des droits de l’homme, la lutte contre la drogue et l’illettrisme, le combat contre les abus psychiatriques et l’aide aux sinistrés. De ces façons et d’autres encore, l’église aide d’autres religions et d’autres groupes dans le travail qu’ils font au nom de l’humanité.

Presque toutes les semaines — et souvent plusieurs fois pendant de nombreuses semaines — la retraite religieuse historique de l’église, le Fort Harrison, accueille des réunions, des conférences, des galas, des pièces de théâtre, des films en avant-première et des dizaines d’autres activités. Un soir en 2016, un hommage a été présenté aux soldats et aux marines récipiendaires du Purple Heart. Dans le cadre d’un autre évènement, un défilé de mode a été fait et la recette est allée à des organismes de bienfaisance. Des politiciens, des policiers et des directeurs d’association civique parlent à des activités organisées. Et ailleurs à Clearwater, l’église organise et soutient des événements importants, comme des festivals de jazz, des chasses à l’œuf pour Pâques ou le parc d’attraction hivernal annuel qui a attiré des dizaines de milliers de touristes dans le centre-ville.

Le centre des activités humanitaires de la Scientology, c’est la rangée d’immeubles attrayants à quelques pas du Flag Building. On y trouve un centre d’information de Scientology et un nouveau siège pour chacune des campagnes humanitaires et d’amélioration sociale de l’église : Le chemin du bonheur, la Fondation pour un monde sans drogue, Tous unis pour les droits de l’homme, Criminon, la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme et les ministres volontaires. Depuis l’ouverture des portes en juillet 2015, plus de 75 000 personnes sont venues faire le tour des bâtiments : voir le musée sur les abus psychiatriques, apprendre des choses sur les droits de l’homme, combattre la drogue en faisant de la prévention et trouver des solutions à des problèmes sociaux tels que le vagabondage, la violence et le récidivisme chez les détenus.

Le West Coast
Le Flag Crew Administration Building (Le bâtiment administratif de l’équipage de Flag)
Soutenir l’expansion Le West Coast (à gauche) et le Flag Crew Administration Building (à droite) abritent les opérations qui permettent à 56 installations de l’église de proposer des services du plus haut standing aux scientologues venant à Flag du monde entier.

À quelques minutes de Flag, il y a de nouvelles installations pour le centre d’apprentissage d’Applied Scholastics pour Clearwater, qui a ainsi emménagé dans des espaces plus grands en avril 2016.

De même, le nouveau Narconon Suncoast est situé à quelques minutes en voiture de Flag. Il propose aux toxicomanes le programme de réhabilitation basé sur les recherches et les découvertes de L. Ron Hubbard, et il était rempli à pleine capacité toute l’année. Situé sur 3 hectares boisés et fleuris, ce centre est conçu pour aider les gens à reprendre le dessus, à les aider à mettre fin à leur dépendance et à se construire des vies productives sans avoir recours à la drogue — une cause en laquelle Bob Dillinger, défenseur public du comté de Pinellas, croit profondément. « J’ai vu ceux qui ont fait le programme Narconon. Ils ont maintenant changé leur vie, ils ont repris pied et ils se sont retrouvés, a déclaré Dillinger dans son intervention à l’inauguration du centre en novembre 2015. « On a besoin d’autres centres comme celui-ci ! »

Il y a deux ans, dans le quartier de la Fort Harrison Avenue, la rue où les groupes humanitaires ont leur siège social, il n’y avait que peu de piétons, et les mauvaises herbes et les poubelles dégradaient encore plus le cadre déjà peu attrayant des parkings plutôt vides. Aujourd’hui, c’est un quartier très animé. L’an passé, beaucoup de gens sont venus voir la transformation de ce quartier. De nos jours, ils arrivent pour contribuer à exécuter de nombreux projets conçus pour améliorer les conditions de vie à Clearwater et, en vérité, pour toute l’humanité.

Le Clearwater
Un siège pour chacune des 6 campagnes humanitaires.
L’accueil des habitants Parmi les dernières installations à avoir été ouvertes à Flag, il y a le Clearwater (à gauche) qui a été restauré et qui abrite un centre d’information, ainsi qu’un siège pour chacune des six campagnes humanitaires parrainées par l’église (à droite), soit six bâtiments qui s’étendent le long d’une rue entière.

Depuis leur début, les organisations humanitaires et d’amélioration sociale parrainées par l’église forment de nombreux partenariats. Sur la liste de ces partenaires, il y a le shérif de la Police Athletic League du comté de Pinellas ; le service de police d’Ocala, de nombreux autres agences de maintien de l’ordre en Floride — qui ont adopté les supports pédagogiques La vérité sur la drogue de la Fondation pour un monde sans drogue —, un corps d’entraînement pour officiers de réserve, qui a invité Tous unis pour les droits de l’homme à former ses étudiants ; et la Force de travail sur le trafic humain de la Baie de Clearwater/Tampa — plus de 130 organisations locales en tout.

Un autre chiffre mérite d’être mentionné : plus de 27 000 personnes ont participé à une convention, un séminaire, un déjeuner et un banquet à Flag cette année. Nombreuses étaient scientologues, mais beaucoup d’autres y assistaient parce qu’elles voulaient construire une meilleure société.

En témoignage de leur partenariat, l’église a fait équipe avec la ville et la Tampa Bay Veterans Alliance pour construire un mémorial en l’honneur des anciens combattants dans l’un des grands parcs de Clearwater, et ce monument a été inauguré en 2016.

Steve Besio, scientologue de longue date qui habite à Clearwater, pense ceci à propos de Flag et du centre-ville où il habite : « Tout ce que je vois, ce sont des visages souriants. » Quand on lui a demandé pourquoi tant de gens sourient, il a ri : « Il y a tellement de choses qui se passent à l’église ! Tellement ! »