Actions humanitaires
PUBLIÉ PAR
l’église de Scientology internationale
depuis 1968
PARTAGER

Les actions humanitaires : du travail positif

par et

Quand les gens ont besoin d’aide, un ensemble de programmes d’amélioration sont prêts à être mis à profit.

C’était une année agitée : une montée en flèche du nombre d’homicides dans les villes américaines, des dizaines de milliers de morts par overdose d’héroïne ou d’opiacés consommés sur ordonnance. Séismes, incendies et inondations, autant de désastres qui ont détruit la vie d’innombrables familles alors que des conflits ont continué de décimer des pays. S’opposant à l’assaut de ces malheurs, l’église de Scientology, ses membres et une multitude de partenaires, ont soulagé les sinistrés de leurs fardeaux, ont aidé ceux dans le besoin et ont donné de l’espoir aux victimes par le biais de programmes humanitaires que l’église parraine.

La connaissance est l’élément principal derrière presque tous les grands progrès. Donc, en 2016, des enseignants, des conseillers, des travailleurs sociaux, des policiers, des militants et des leaders dans plus de 100 pays ont décidé d’enseigner et de donner des moyens à autant de gens que possible pour sortir la société de la pente dangereuse sur laquelle elle glissait.

100 millions de personnes

Tous unis pour les droits de l’homme, un programme international à but non lucratif situé à Los Angeles, a appris à 100 millions de personnes à travers le monde les 30 droits énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme — le document adopté par une majorité de nations en 1948 pour que les atrocités de la Seconde Guerre mondiale ne se répètent pas. 1 500 groupes et associations se sont associés à Tous unis pour les droits de l’homme pour distribuer la Déclaration universelle dans 192 pays.

192 pays

En apprenant aux gens leurs droits innés d’êtres humains — avec notamment le film L’histoire des droits de l’homme, 30 spots d’information et un manuel pédagogique complet — Tous unis pour les droits de l’homme et son programme complémentaire, Des jeunes pour les droits de l’homme, ont réussi à améliorer les mentalités et à changer la politique nationale de nombreux pays. Au Mexique, la constitution comprend maintenant la Déclaration universelle des droits de l’homme, en partie grâce à la campagne Des jeunes pour les droits de l’homme menée sans relâche.

180 lois ont été promulguées

Dans un autre domaine d’activités des droits de l’homme, la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH), fondée par l’église de Scientology en 1969, est l’un des organismes de vigilance les plus importants dans le domaine de la santé mentale. La CCDH, qui dispose maintenant de plus de 250 antennes dans 34 pays, a fait chuter le nombre d’abus psychiatriques de manière spectaculaire. Les participants utilisent toute une gamme de documentaires, d’outils médiatiques, de publications et d’expositions itinérantes de la CCDH pour sensibiliser aussi bien les élus que le grand public, afin de s’assurer que les actes criminels fassent l’objet de poursuite en justice et que des lois qui garantissent la protection des populations soient instaurées — et jusqu’à présent plus de 180 lois ont été promulguées.

L’enseignement est aussi au cœur de La vérité sur la drogue, une autre campagne parrainée par l’église. Cette campagne, qui est menée par la Fondation pour un monde sans drogue, est la plus grande campagne non gouvernementale d’information et de prévention sur la drogue au monde. La vérité sur la drogue a sensibilisé 200 millions de personnes dans le monde.

Chute de 25 % dans l’usage de la drogue

À travers un documentaire, 17 spots d’information, des plans de leçon pour les classes et 14 livrets La vérité sur la drogue décrivant les drogues les plus courantes, la campagne présente les faits aux jeunes, pour qu’ils puissent prendre leurs propres décisions. Un sénateur italien a déclaré ceci : « Je tiens à vous féliciter pour avoir joué un rôle majeur dans la baisse de 25 pour cent de la consommation de drogue dans notre pays. … Je sais que vous ne considérerez pas que votre tâche est terminée avant que les jeunes de notre pays ne soient en mesure de décider d’eux-mêmes qu’une vie peut être vécue sans avoir recours à la drogue. »

Pourtant, pour les gens qui sont malgré tout séduits par la drogue et qui soit en deviennent dépendants soit atterrissent en prison, L. Ron Hubbard, fondateur de la Scientology et philanthrope, a trouvé des solutions. Narconon, le programme non religieux qui est fondé sur ces solutions, considère les toxicomanes comme des êtres humains qui ont un problème, pas comme des entités souffrant de maladies chroniques. Les toxicomanes sont soigneusement guidés à travers les étapes d’un protocole de sevrage non médical, puis à travers un programme de désintoxication basé sur une bonne nutrition, de l’exercice et des séances de sauna pour éliminer les résidus de drogue qui créent des envies irrésistibles. Les participants suivent ensuite des cours spéciaux où ils découvrent des outils qui leur permettent de ne pas céder à la pression qui les a conduits à se tourner vers la drogue en premier lieu, et qui les aident à rester en bonne santé et à ne pas retomber dans un schéma de consommation.

Pourtant, si les mauvais choix qu’ont faits les gens dans la vie les conduisent en prison, il y a aussi le programme Criminon, qui non seulement intervient au niveau des problèmes de drogue qui les ont conduits à l’incarcération, mais qui restaure aussi chez les délinquants la clé pour vivre une vie sans criminalité : le respect de soi.

117 millions de livres

À cette fin, il y a Le chemin du bonheur, le bon sens pour être heureux, écrit par M. Hubbard, qui présente 21 préceptes non religieux dans un langage facile à comprendre. Ses principes constructifs et les valeurs positives qu’il contient répandent une influence apaisante dans le monde : aujourd’hui, plus de 117 millions d’exemplaires de ce livre sont en circulation, en 114 langues. Quand on s’en sert dans un objectif éducatif en tandem avec sa version cinématographique intégrale, 21 spots d’information et des outils pédagogiques, beaucoup de choses se passent, comme la chute des taux de violence et de criminalité — un fait qui a été documenté.

Bien sûr, comme M. Hubbard l’a reconnu, le principal pour éviter la drogue et la criminalité — et pour réussir dans presque tous les aspects de sa vie — c’est d’avoir étudié. Applied Scholastics, une organisation non religieuse constituée de plus d’un millier de groupes dans 72 pays, améliore considérablement les chances des étudiants d’accéder à la connaissance et de devenir des adultes productifs en mettant à leur disposition la technologie de l’étude de M. Hubbard, qui montre comment apprendre afin de devenir compétent dans tous les milieux de sa vie.

Ces solutions mises à part, il y a aussi le programme qui incarne la mission sociale et religieuse de l’église : les ministres volontaires (VM). La devise des VM est tout simplement : « On peut y faire quelque chose. » Le programme comprend un ensemble d’outils à cette fin : comment améliorer sa façon de communiquer, s’occuper des conflits, surmonter les problèmes d’étude, améliorer sa manière d’organiser les choses et spirituellement soulager la maladie et les blessures. M. Hubbard a créé le programme des VM dans l’espoir qu’il jouerait un rôle avant-gardiste dans les activités interreligieuses afin qu’une main soit tendue vers ceux dans le besoin, indépendamment des circonstances, de l’endroit, de leur race, de leurs croyances ou de leur origine.

1 000 organisations

Quand des catastrophes, naturelles ou non, bouleversent les choses, les ministres volontaires apportent de l’assistance à ceux qui souffrent et les aident à reconstruire leur vie. Les VM sont devenus l’une des plus grandes organisations indépendantes de secourisme au niveau international. L’équipe de secours de Scientology collabore maintenant avec plus de 1 000 organisations et est intervenue lors de chaque catastrophe majeure de ce siècle.

Quand bien même l’année 2016 a été chargée, toutes les activités sociales et le travail positif de la force humanitaire internationale de l’église continueront certainement à grandir dans les années à venir.