PUBLIÉ PAR
l’église de Scientology internationale
depuis 1968
PARTAGER

28 mai 2016 La voix de la Scientology

Le studio historique devient la rampe de lancement multimédia de la Scientology pour le XXIe siècle.

Dans une élégante salle de conférences bordeaux et grise au deuxième étage d’un studio de Hollywood, les questions fusent : 15 cadres de ce centre multimédia établissent le plan de travail pour la semaine à venir. L’heure est à la coordination. Il y a une série de rapports brefs mais détaillés sur les reportages en cours aux Philippines, au Maroc et à Chypre. On parle des préparations pour les futures vidéos sur Sydney et New York.

Scientology Media Productions

Les directeurs, les écrivains, les directeurs de la photographie et les musiciens sont engagés dans l’un des plus vieux rituels dans les studios de Hollywood — la mise à jour hebdomadaire sur les centaines d’opérations qui se combinent pour faire des dizaines de productions. En regardant par une fenêtre de la salle de conférences, le groupe peut s’inspirer de l’une des enseignes les plus emblématiques au monde : les neuf lettres pas tout à fait alignées qui disent en gros « HOLLYWOOD » sur une colline arbustive dominant le cœur du monde du divertissement. Oui, ce studio historique de 1912 à Tinseltown, à Los Angeles, c’est beaucoup plus qu’un siècle de tradition cinématographique. Ce studio ne fait pas du divertissement, il se consacre à l’amélioration de l’humanité et à la création d’un monde meilleur — et ça, ce n’est pas de la grandiloquence, c’est en fait peu dire.

Ce studio est le foyer de Scientology Media Productions, ou SMP, et les vidéos et la musique superbes, les manifestations publiques spectaculaires, les magazines chocs et les futures stations de radio et chaînes de télévision portent des messages importants : il y a de l’espoir pour un monde agité.

Scientology Media Productions
Scientology Media Productions
Le souci du détail Les couloirs historiques extérieurs ont retrouvé leur charme d’antan à Scientology Media Productions.

« Vous voulez voir ce que les médias devraient être ? Des médias qui aident l’humanité, qui améliorent la civilisation, qui trouvent des solutions pour les situations sociales ? Eh bien, c’est ça SMP », balance Mitch Brisker, directeur supérieur du studio qui supervise une grosse partie des productions audiovisuelles.

La salle de conférences où Brisker et d’autres cadres se rencontrent chaque vendredi se trouve dans le Broadcast Building, l’une des structures à SMP qui combinent l’histoire romantique du cinéma avec la technologie du XXIe siècle pour créer un centre multimédia unique — comprenez « ça n’existe nulle part ailleurs » — de 20 000 mètres carrés. De nos jours, la plupart des studios modernes ont souvent recours à des sous-traitants, mais à SMP, toute la production et les plates-formes médiatiques sont incrustées dans cette installation où tout est parfaitement intégré. 45 mètres plus haut, au-dessus de tout, il y a l’antenne ; un message au monde à la fois réel et symbolique : SMP, c’est la voix de la Scientology.

Il y a des studios de tournage, des bancs de montage, des coins « création », des salles de presse pour les actualités imprimées et diffusées et des studios d’effets spéciaux, lesquels se matérialisent à l’issue d’un ballet magique entre les programmes informatiques et les scies pour la construction des décors. Il y a des bureaux ultramodernes, et des couloirs extérieurs centenaires qui ont été minutieusement restaurés.

Exhibition devoted to L. Ron Hubbard’s work
Histoire L. Ron Hubbard a écrit des scénarios au studio pendant les années trente. Cette partie de SMP abrite maintenant une exposition consacrée à son travail.

À l’intérieur de la salle de conférences du Broadcast Building, deux grands tableaux blancs font chacun environ 2 mètres de haut sur 1 ½ mètre de large. Ils sont divisés en larges rangées verticales et en étroites lignes horizontales, chacune séparée de la prochaine par un centimètre seulement. Les quantités de rectangles ainsi créés énumèrent et définissent le « contenu » : des centaines de vidéos et tout ce qui s’y rapporte. Et ils disent : documentaires de deux heures ; enquêtes journalistiques ; séries à multiples volets ; et reportages dans des endroits aussi lointains que la Nouvelle-Guinée, la Colombie, l’Afrique et les rues dures de Compton, en Californie. Et bien plus encore.

« On aime pouvoir voir nos projets à la bonne échelle, et étant donné la nature vitale de notre travail humanitaire, on fait les choses en GRAND », dit Brisker en montrant les immenses tableaux d’une main. « Les médias dans notre société évoluée sont façonnés et formés par des entreprises commerciales. Il n’y a pas vraiment de journalisme en dehors de ce qui est autorisé par les revues et les actionnaires. On représente quelque chose de tout nouveau dans les médias. On est soutenu à 100 pour 100 par les dons des scientologues, et leur objectif est d’améliorer les conditions dans le monde.

« Les membres de notre église, ajoute-t-il, ont la conviction qu’on peut faire renaître la bonté dans le monde. Pour la plupart des médias, la bonté n’est pas une priorité. Dans notre mission, ça l’est. »

John Sugg, le rédacteur en chef du magazine d’investigations et d’actualités Freedom, participe aussi à la réunion. Comme Brisker, et beaucoup d’autres professionnels à SMP, Sugg a eu une longue carrière dans les grands médias. « Je suis devenu journaliste parce que je pensais que je pouvais changer le monde, l’améliorer, explique Sugg. On regarde les médias aujourd’hui, c’est horrible, c’est la désintégration des meilleures boîtes de journalisme, et il n’y a pas grand-chose qui pourrait te faire te sentir bien. Freedom m’a donné l’occasion d’apporter quelque chose de positif à la société. Est-ce qu’on peut changer le monde ? Très certainement. »

« ÉCRIRE NOTRE PROPRE HISTOIRE »

Le 28 mai 2016, plus de 10 000 scientologues et amis ont occupé chaque place, parking, garage, tranche de trottoir, patio et tout autre espace horizontal possible à Scientology Media Productions pour assister à son inauguration qui s’est déroulée dans une gaieté vibrante et tumultueuse. Alors qu’il flottait un sentiment d’émerveillement suggérant qu’une page de l’histoire était en train d’être écrite, beaucoup de gens dans la foule ont exprimé de l’admiration. Peter Kokolus, par exemple, a voyagé de Kosice, en Slovaquie, pour assister à l’inauguration. « Nous en parlerons à nos enfants et à leurs enfants, dit-il. C’est fabuleux. »

Une grande partie du monde n’a pas entendu la véritable histoire de cette religion, du moins pas encore. Cela a commencé à changer avec la célébration en mai. « Comme on le dit : si on n’écrit pas sa propre histoire, quelqu’un d’autre le fera, a déclaré M. Miscavige, le chef ecclésiastique de la Scientology. Donc oui, nous allons maintenant écrire notre propre histoire — comme aucune autre religion dans l’histoire. »

Le Little Theater
Le Little TheaterConstruit à l’origine pour servir de salle de projection, le Little Theater a été entièrement restauré et a retrouvé toute sa splendeur du début du XXe siècle.
Monument historique d’intérêt culturel de Los Angeles
Nº 198 Monument historique d’intérêt culturel de Los Angeles

Depuis ses tout premiers jours, la mission de la Scientology a été de faire progresser l’humanité vers de plus hauts niveaux — et l’une des méthodes clés pour le faire, c’est par l’intermédiaire des propres médias de l’église. Le fondateur de la Scientology, L. Ron Hubbard, était écrivain, photographe, scénariste et réalisateur, et ce passé historique fait partie intégrante de l’expansion rapide et mondiale de la Scientology. Cela fait longtemps que l’église a ses propres studios, Golden Era Productions, près de Los Angeles, ainsi que des installations d’impression et de distribution dans la ville et en Europe.

Maintenant, Scientology Media Productions réunit l’énergie des communications de masse de demain en un seul organe dont le message passe par les magazines, la télévision, la radio, les grands événements, la Toile et plus encore. Il donne à la religion les capacités de délivrer son message de façons qui n’ont jamais été possibles auparavant. Ce nouveau centre multimédia international est aussi la cerise sur le gâteau pour l’expansion de l’église ces dernières années.

La Scientology a fait face aux mêmes possibilités et aux mêmes défis que de nombreuses institutions dans ce monde numérique : si les maisons sont remplies de grands écrans, de petits ordinateurs, de tablettes, d’appareils de réalité virtuelle et de réalité augmentée, et que les poches et les sacs à main sont pleins de smartphones, comment une organisation « parle-t-elle » à un public qui est toujours connecté, et qui l’est même de plus en plus, afin d’obtenir de la visibilité et d’atteindre les populations à travers tous les canaux de communication ? Si vous êtes l’église de Scientology, vous faites appel à l’esprit de pionnier qui a toujours été intrépide et résolu, et vous devenez un centre numérique de diffusion mondiale.

L’arsenal multimédia en ligne de SMP inclura des productions en direct et un service de radiodiffusion de vidéos à la demande ; un streaming hors du fournisseur d’accès à Internet pour ordinateurs, tablettes, chaînes de télé, box Internet, périphériques automobiles compatibles avec internet ; de la radiodiffusion, radio sur Internet et podcasts ; des sites web ; du contenu sur les médias sociaux ; et la création d’apps qui mettront l’ensemble à la disposition des utilisateurs.

C’est la raison pour laquelle le système de câble de SMP a été entièrement conçu pour faire face à la définition d’aujourd’hui et de demain d’un « établissement de diffusion numérique mondial ».

Le réseau de la Scientology fonctionnera toujours. On estime que ce réseau sera accessible dans 20 millions de foyers, générera des millions de vues et d’impressions et pourra atteindre les appareils connectés les plus modernes, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, n’importe où dans le monde et dans une multitude de langues.

SMP est la grande nouveauté qui vient couronner plusieurs dizaines d’années de croissance sans précédent pour cette religion.

La Scientology a entamé son âge d’or de la connaissance et celui de la technologie — des événements décisifs qui signalaient la récupération et la restauration complètes des enseignements religieux et des services de la religion de Scientology, et qui les ont rendus disponibles exactement comme L. Ron Hubbard le voulait.

Scientology Media Productions
Incomparable Les studios de tournage et les coins « création » constituent le cœur de n’importe quel studio, y compris celui de SMP.

En 2009, l’église a établi la première maison d’édition entièrement numérique, Bridge Publications, à Los Angeles, pour produire et distribuer les ouvrages écrits et enregistrés de M. Hubbard sur la Dianetics et la Scientology à la demande, dans n’importe quelle langue et quantité, n’importe où sur Terre. Et puis, pour fournir les supports pédagogiques et la documentation de ses programmes humanitaires et d’amélioration sociale à un public international, le centre international de dissémination et de distribution de l’église de Scientology, un autre centre unique en son genre, est entré en service en 2010.

Entre-temps, la religion a ouvert 55 nouvelles églises sur six continents depuis 2003, et une cathédrale, appelée le Flag Building, qui a ouvert en grand ses portes en novembre 2013 au siège spirituel de la Scientology à Clearwater, en Floride.

Maintenant, avec l’ouverture de SMP, l’église est prête à apporter son message à tout le monde, partout, sur les ondes, sur Internet et par l’intermédiaire de ses publications. C’est l’aboutissement d’un plan stratégique d’expansion qui a ses racines dans le but fondamental de la Scientology, que M. Miscavige a formulé ainsi : « Partager la sagesse que nous possédons, aider les autres à s’aider.

Scientology Media Productions
La voix de la Scientology Actualités, talk-shows, documentaires et bien d’autres choses encore seront émis par les installations de diffusion de SMP.

Peu après le début de cette décennie, tout était en place pour fournir des services à grande échelle, et donc la prochaine étape était inévitablement les communications mondiales, M. Miscavige a expliqué. Pourquoi ne pas avoir notre propre réseau de télévision ? »

En effet, pourquoi pas ?

Ainsi l’église a cherché à faire un projet de construction complètement nouveau pour un centre multimédia et de communication — une tâche herculéenne qui aurait pris des années. M. Miscavige se rappelle de sa question inévitable : « Au lieu de prendre dix ans à le construire, se pourrait-il qu’il y en ait un à Hollywood qui soit déjà disponible ? Histoire vraie — le lendemain, la réponse est arrivée. »

L’église a appris que la filiale de PBS de Los Angeles, KCET, cherchait à mettre sa propriété en vente, qui se trouvait être le plus ancien studio de Hollywood toujours en état de marche — un point de repère.

1 542mètres carrésSuperficie totale des trois studios de tournage consacrés à la production vidéo et de journaux télévisés
720lumièresgérées automatiquement par une régie centrale
19caméraspour la diffusion de documentaires et de films
20 entrées camérapour des flux graphiques, audio et vidéo en simultané

« Eh bien, ne vous demandez pas si je me suis précipité au studio pour rencontrer le directeur général, se souvient M. Miscavige. Cette chaîne de télé avait fait des efforts pour préserver cette propriété historique et ne voulait pas la voir rasée par les entrepreneurs locaux. Ils savaient qu’on lui ferait justice. »

Mais ce n’est qu’après que la vente était en cours que l’église a découvert que le studio, situé au 4401 West Sunset Boulevard, était là où M. Hubbard avait débuté sa carrière de scénariste dans les années trente, écrivant le scénario des 15 épisodes de la série Le secret de l’île au trésor pour la Columbia Pictures.

C’était le destin.

UN CENTRE MULTIMÉDIA INTERNATIONAL UNIQUE EN SON GENRE

Après le déménagement de KCET à Burbank en 2012, l’église a commencé une restauration méticuleuse de cette grande figure d’Hollywood pour lui donner une vie nouvelle en tant que centre multimédia international et ultramoderne.

En plus de la liaison satellite pour la radio et les vidéos haute définition, à SMP, il y a trois plateaux de tournage et toutes les installations pour les étapes de pré-production et de post-production : conception et construction des décors, montage vidéo, effets visuels, arrangements musicaux, enregistrement et mixage, traduction — tout cela à la même adresse. SMP abrite aussi les départements de l’église pour la publicité, l’Internet et les médias sociaux, la rédaction et la conception des magazines, et ses grands événements.

Tout est relié à un système de stockage numérique sophistiqué qui est composé de centaines de processeurs multimédias puissants et synchronisés en un cerveau électronique. Chaque poste de travail y est relié, ce qui élimine les limites du flux de travail et permet l’alignement stratégique de la programmation et du contenu dans une multitude de formats et de canaux médiatiques.

M. Chan Mahon est le vice-président pour les systèmes de radiodiffusion de Integrated Media Technologies, Inc. (IMT), une des grandes entreprises de consulting et de conception de systèmes multimédia numériques aux États-Unis, qui compte la Fox et la Warner Bros parmi ses clients. Il a également été appelé à titre de consultant sur le projet SMP et il le décrit comme « une expérience qu’on ne vivra qu’une fois dans sa vie. À tout casser, il y a peut-être deux autres projets de cette ampleur dans le monde, dit-il. »

SMP est conçu pour le futur. La plupart des installations de diffusion ont débuté il y a plusieurs dizaines d’années quand la technologie était très différente. Chaque année, ces entreprises ont amélioré suffisamment leur technologie pour tenir bon l’année suivante. SMP est différent. Dès le début, l’église a conçu ce que serait le studio du futur et a construit une installation multimédia parfaite pour la création et la distribution de contenu.

« Central ingest » à Scientology Media Productions
720 heures de séquences filmées
720heures de séquences filmées par jourLa capacité de « Central ingest » à recevoir et à traiter les séquences venant du monde entier

L’église a autant investi dans la préservation historique du studio : 400 000 heures de travail de restauration ont été effectuées pour préserver l’âme de l’âge d’or de Hollywood de cette propriété. Cet effort assidu n’est nulle part plus évident que dans le Little Theater à côté du Studio B de SMP. À l’origine, il a été construit pour servir de salle de projection, et avec ses anciennes moulures et ses colonnes Toscanes soigneusement sculptées, qui avaient été cachées à la vue par des cloisons, cette chambre royale à haut plafond est le joyau du studio.

Irwin Miller, le responsable de la conception du projet SMP à la société de design Gensler, raconte : « C’était vraiment merveilleux de voir le niveau des experts qui sont intervenus dans le projet de préservation de ce studio. Le soin qui a été porté aux détails est incomparable. »

Editing Bay
Une créativité illimitée Des bancs de montage et un espace de présentation permettent à des équipes créatives de produire des projets en tous genres.
20stations et bancs de montage dans le centre

SMP, qui jette un pont entre l’histoire du cinéma et la saga en cours du multimédia numérique, est une installation à la fois impressionnante et unique.

« Il est incomparable », dit John Maatta, avocat de longue date du domaine du divertissement et des médias et ancien cadre d’un studio qui a fait du consulting pour l’église sur la production et la distribution de la future chaîne de télévision de Scientology. « L’équipement, les détails, les traditions... c’est un studio extraordinaire et l’église l’a entièrement modernisé. »

Montage vidéo

Mais l’église ne va pas s’arrêter là.

« La population mondiale dépasse les 7 milliards d’habitants et augmente de plus de 200 000 par jour, a souligné M. Miscavige. Maintenant, ajoutez à cela les 3 000 possibilités de communiquer à quelqu’un chaque jour alors que ces communications sont systématiquement truffées de messages d’aide trompeurs, de désinformation et de mensonges. »

Entièrement en réseau
Entièrement en réseauTous les éléments de la production sont intégrés avec les autres. Ainsi, en matière de vitesse et d’organisation, le montage vidéo à SMP n’a pas son pareil dans l’industrie

Quand l’église ouvrira sa station de radio et sa chaîne de télévision à SMP, un éventail de programmes apporteront un aperçu du mouvement mondial de la Scientology. De même, la technologie spirituelle de Scientology, ainsi que ses nombreux outils pratiques utilisés par les gens de toute religion, seront expliqués dans le détail.

D’autres programmes se concentreront sur le travail réalisé dans le cadre des campagnes humanitaires parrainées par l’église, ainsi que sur des actualités, des programmes d’information d’intérêt humain et des documentaires traitant d’importantes questions sociales. La programmation montrera comment les scientologues, les groupes interreligieux et des organisations et des associations à but non lucratif aident à bâtir un monde meilleur.

Salle de mixage principale
un son incomparable La salle de mixage principale est l’une des cinq salles de mixage à SMP qui ont été entièrement construites pour donner une excellente qualité de son.

L’équipe technique de l’établissement est composée des membres du staff de l’église qui, soit avaient déjà de l’expérience dans l’industrie cinématographique ou de la diffusion, soit avaient été formés sur une facette de la production audiovisuelle durant leur carrière de membre du staff. À côté de l’effectif de l’église, il y a une équipe de professionnels des médias venue de l’extérieur, avec des spécialistes de la conception de magazines, de la rédaction, de l’édition numérique, des médias sociaux et de la diffusion. Cela comprend l’équipe du magazine Freedom, dont les bureaux sont maintenant à SMP.

Scientology Media Productions se propose aussi de produire du contenu d’intérêt général pour tous types de publics sur les thèmes qui intéressent l’église : droits de l’homme, libertés civiles, liberté de religion, médias, éducation, abus psychiatriques et déclin des valeurs morales dans la société. Les émissions ne se limiteront pas à présenter les problèmes, elles préconiseront aussi des solutions.

“Floated” rooms
Des salles « flottantes »Les cinq salles de mixage sont surélevées, pour que l’isolation soit parfaite

60 centimètres de matériel d’insonorisation
60 centimètres de matériel d’insonorisation

M. Maatta, qui a travaillé pendant plus de 30 ans à Hollywood, explique : « Avec SMP, l’église sera en mesure de raconter des choses et de transmettre des informations d’une manière qui créera un lien émotionnel, et ça, ça se traduit par du changement dans la société. »

SMP ouvrira ses installations de production à toutes les autres religions, et aussi aux organismes de bienfaisance et organisations humanitaires, de sorte qu’eux aussi puissent faire le plus largement et le plus efficacement possible le travail nécessaire pour reconstruire des communautés, soutenir les arts et la culture, et éliminer les fléaux de la drogue et de la criminalité.

M. Arturo Sandoval, capitaine de la police de Los Angeles rattaché à la division nord-est, veut en profiter. « Avec l’église de Scientology, nous faisons déjà une excellente équipe. SMP va permettre d’atteindre un autre niveau encore, parce qu’il va nous permettre de faire des choses qui transmettront efficacement notre message aux habitants. Nous sommes donc très enthousiastes à cette perspective. »

M. Kevin James, le responsable de la liaison avec l’industrie du film pour la ville de Los Angeles, accueille aussi à bras ouverts l’offre de SMP : « Plus il y a d’espace de studios disponible, meilleure est l’occasion d’accomplir le travail qui doit être fait, au niveau du bénévolat, du travail humanitaire et de la participation à la vie civique. »

M. Michael Levin, producteur de télévision à Los Angeles, qui travaille avec des organisations à but non lucratif et dans la levée de fonds, est lui aussi ravi. « De nos jours, les grandes entreprises ont leur propre studio de télévision et ils poussent à la consommation. C’est donc bien de savoir que l’église s’est investie et qu’elle veut que ça marche. Mieux on peut raconter son histoire, mieux on peut la distribuer et toucher le cœur de quelqu’un avec. »

Salle de contrôle médiatique

DÉTAIL ET PRÉCISION

Comment raconte-t-on sa propre histoire ? À SMP, les ingrédients sont : précaution dans les étapes faites, dévouement, souci du détail et une grosse dose de créativité.

Par exemple, Cary Butler, mixer supérieur pour SMP, fait remarquer que tout un bâtiment de la propriété a été construit autour de la salle de mixage, et que la plupart des tables de mixage et d’autres éléments technologiquement avancés ont été faits spécialement par des experts au sein de l’équipe de Scientology. Il montre d’un doigt un endroit au milieu de la salle d’environ 12 mètres sur 12, et dit : « Là, c’est le point idéal. » Pour la personne qui s’y trouve, le son est tout autant tactile que sonore.

Il y a environ deux ans, les premières équipes de professionnels ont commencé à s’installer à SMP ; beaucoup venaient d’autres installations de Scientology. De nombreuses équipes vidéo et de tournage ont commencé à être déployées partout dans le monde, si bien qu’à tout moment, il y a au moins 10 équipes qui produisent du contenu dans le monde entier. Toute cette matière est introduite dans les immenses ordinateurs de SMP, pour être cataloguée dans un département appelé « Ingest », et pour ensuite être utilisée dans tout un ensemble d’activités médiatiques.

Server room
115serveurs haut de gamme pour la production et l’archivage
80kilomètres de câblesqui relient toutes les installations de production à la salle du serveur central
150téraoctetsCapacité totale de traitement pour toute la production

Le 31 juillet, par exemple, la Scientology a ouvert une nouvelle église et un centre communautaire à Harlem, à New York. Des camions sont arrivés le jour d’avant, avec une cargaison digne de Hollywood.

Quelques heures plus tard, et après avoir soigneusement établi la zone de couverture et s’être mis d’accord sur l’emplacement, le directeur, les producteurs, les cadreurs, les éclairagistes, les ingénieurs du son et les techniciens de multiples disciplines avaient transformé l’espace en un théâtre extérieur. Les plates-formes qui allaient accueillir les caméras avaient été érigées et des kilomètres de câbles avaient été posés. Les poteaux pour l’éclairage avaient été mis en place et la scène avait été construite. Une perche munie du système perfectionné d’une caméra robotisée allait pouvoir prendre les vues aériennes qui donnent des vues si claires.

Une fois que les caméras fixes étaient en place, les opérateurs Steadicam ont choisi leur « base » et les meilleurs angles à prendre selon ce qui se passe sur la scène et près d’elle.

C’était un véritable ballet, chorégraphié à distance par un directeur expérimenté.

Les heures de préparation ont porté leurs fruits et l’équipe a accompli sa tâche : après la magie qui s’opère dans les salles de montage dans le cadre de la postproduction, le monde allait pouvoir voir et entendre exactement l’événement qui s’était passé à Harlem.

Pour la foule qui s’était réunie, c’était une nouvelle église spectaculaire qui a un rôle unique et essentiel. Mais pour l’équipe de SMP, qui avait travaillé si dur et si longtemps pour donner l’impression que l’inauguration s’était déroulée sans effort, la tâche n’était pas terminée. Le montage vidéo de la célébration allait être effectué pour que, à SMP, l’événement puisse être retransmis partout dans le monde.

Le jour même, les nouvelles de l’événement, avec un tour photographique de la nouvelle église, ont été publiées en ligne, le tout hébergé par les ordinateurs de SMP. L’ouverture de Harlem a été envoyée à toutes les églises de Scientology du monde, utilisée comme toile de fond dans d’autres présentations et a figuré dans des publications de l’église. Le magazine Freedom, dont les photographes avaient intégré l’équipe vidéo, a sélectionné des photos de la célébration, et bien sûr ses envoyés spéciaux étaient aussi sur place.

Donc, comment Scientology Media Productions raconte-il sa propre histoire ? Avec précision, pour que le monde puisse comprendre le message.

5 acres of creativity
20 000 mètres carrés de créativité Tous les éléments pour la radiodiffusion, les vidéos, le son et des productions en ligne sont incorporés au centre de SMP.