PUBLIÉ PAR
l’église de Scientology internationale
depuis 1968
PARTAGER

David Miscavige
Faire de la vision une réalité

Par John F. Sugg

« Vision. » Le mot suggère « un discernement ou une prescience de l’avenir peu commune », selon un dictionnaire. Une autre définition décrit « une image, une représentation mentale d’une réalité ».

La vision, transformée en une action décisive, est devenue évidente dans le Sud des États-Unis le 2 avril 2016, avec l’établissement d’une nouvelle église à Atlanta, en Géorgie. La vision a ajouté à sa portée multidimensionnelle et internationale le 28 mai à Hollywood, en Californie, et a continué sa progression le 25 juin à Clearwater en Floride. Puis Budapest, en Hongrie, a accueilli la vision le 23 juillet, comme l’a fait Harlem à New York le 31 juillet, au son d’un morceau de jazz. S’étendant jusqu’à l’autre côté du globe, la vision s’est matérialisée à Sydney, en Australie, le 4 septembre. Traversant le monde à nouveau, la vision a été plantée à Dublin, en Irlande, le 15 octobre.

Cette vision a été énoncée à l’origine par le fondateur de la religion de Scientology, L. Ron Hubbard. Il décrit l’église idéale comme un endroit « où les gens viendraient pour atteindre la liberté et où ils seraient confiants dans le fait d’y parvenir. … On pourrait regarder cette église et on saurait que c’est l’endroit où une nouvelle civilisation est en train de s’établir sur cette planète. »

Derrière la concrétisation de cette vision aujourd’hui, on trouve un autre homme, David Miscavige, le chef ecclésiastique de la religion. Son administration de l’église pendant les trente dernières années a transformé la vision de M. Hubbard en actions décisives.

David Miscavige

Un autre mot : « Expansion », c’est « la croissance, l’augmentation en importance », selon le dictionnaire. La combinaison de ces deux mots « vision + expansion » nous donne la formule de l’église de Scientology en 2016. La vision d’abord exprimée par M. Hubbard et l’expansion de la religion sous l’égide de M. Miscavige ont défini 2016 par un autre mot : « accomplissement ».

La mission que M. Hubbard a établie pour la Scientology, qui est née au début de l’âge atomique, était d’assurer la survie de l’humanité et de la planète face à une civilisation instable et en déclin. Aujourd’hui, alors que nous traversons une période tumultueuse, les scientologues, du point de vue des gens, sont motivés par le but de remédier à la situation critique de l’humanité. Vision + expansion sont les éléments nécessaires pour y parvenir.

M. Hubbard était un homme d’action dans de nombreux domaines, un communicateur dans de nombreux médias. Et la religion qu’il a fondée avait deux buts principaux : libérer les gens des chaînes mentales et spirituelles qui les asservissent, et créer une nouvelle civilisation qui incarne la plus haute aspiration de ces gens libérés, éveillés.

« Une civilisation sans folie, a-t-il écrit, sans criminels et sans guerre, dans laquelle les gens capables puissent prospérer et les gens honnêtes puissent avoir des droits, et dans laquelle l’homme soit libre d’atteindre des sommets plus élevés, tels sont les buts de la Scientology. »

Lors des soixante dernières années, ces buts sont régulièrement devenus une réalité, parce que vision + expansion étaient les mots d’ordre de la religion. L’année 2016 a suivi la même logique que les années précédentes : des nouvelles églises ont été ouvertes à un rythme de plus en plus soutenu, ce qui comprenait la cathédrale de la religion, le Flag Building à Clearwater, en 2013. Ces nouvelles églises ont permis de développer l’ampleur des programmes humanitaires connus et efficaces de la religion : la défense des droits de l’homme, la lutte contre le fléau qu’est la psychiatrie rapace, l’enseignement aux gens de la vérité sur les stupéfiants et la toxicomanie, les équipes de ministres volontaires qui vont de par le monde soulager la souffrance des gens, la métamorphose des anciens détenus en habitants productifs, et l’introduction dans des populations entières de valeurs morales basées sur le bon sens et le sens de l’éthique.

Et chaque nouvelle église a favorisé la création de nouvelles missions qui, à leur tour, sont en train de devenir des églises à part entière.

Autrement dit : vision + expansion = une humanité améliorée.

Rien n’illustre mieux cela que ce qui est apparu le 28 mai à Hollywood. Un studio de cinéma historique de 1912 fut rouvert et baptisé Scientology Media Productions (SMP). C’est une fusion spectaculaire entre la technologie et la restauration — le centre pour la diffusion des programmes télévisés de l’église, ses publications en ligne, ses magazines, ses événements spéciaux et plus encore. Mais tout cela est loin de décrire le « pourquoi ». Comme M. Miscavige a affirmé devant les 10 000 personnes à l’inauguration, SMP est la voix de la Scientology. Ce centre diffuse, poste, émet, reçoit par satellite et publie le message d’espoir de la religion. « Nous allons dorénavant écrire notre propre histoire, M. Miscavige a proclamé, comme aucune autre religion dans l’histoire ne l’a fait. »

SMP, c’était aussi la touche finale d’un plan plus vaste pour dire au monde ce qu’est la Scientology. Dans les dernières années, Bridge Publications à Los Angeles et New Era Publications au Danemark ont continué de faire tourner les presses numériques, envoyant les œuvres de M. Hubbard aux quatre coins du globe. Entre-temps, le centre de dissémination de l’église à Los Angeles fournit les éléments incontournables pour les nombreux programmes humanitaires de Scientology. Désormais, et à côté de cela, SMP ajoute à l’arsenal multimédia de l’église la radiodiffusion ainsi que les publications en ligne et imprimées.

La vision de M. Hubbard pour les églises de Scientology incluait une dimension esthétique, et les établissements dont M. Miscavige a dirigé la création sont magnifiques. Mais le vrai but n’était pas la beauté. Le concept était basé sur le premier modèle — le premier siège international de la Scientology à la demeure de L. Ron Hubbard, Saint Hill, à East Grinstead en Angleterre.

Après le 11 septembre 2001, les attentats terroristes en Amérique, M. Miscavige a publié un « Appel à l’action » à l’attention des membres de la religion. « Nos responsabilités s’étendent bien au-delà de l’aide immédiate à une ville de New York ravagée, a-t-il expliqué. C’est une mission urgente. Cela ne fait aucun doute. Et le seul moyen de la réaliser, c’est... d’avoir des dizaines de milliers de missions et des milliers d’églises. »

La vision mise en avant dans cet « Appel à l’action » ne pouvait devenir une solide réalité que si la Scientology grandissait de plus en plus vite depuis sa fondation en 1954. Deux projets dirigés par M. Miscavige ont joué un rôle crucial dans cette croissance. Le premier était la restauration de tout l’héritage des écrits et des conférences enregistrées de M. Hubbard sur la Dianetics et la Scientology. En même temps, M. Miscavige a fait des recherches approfondies sur ce que le fondateur avait conçu comme la stratégie des églises : les installations qui étaient nécessaires pour qu’une église réalise pleinement son but ; comment sa conception faciliterait l’éducation et les services religieux des scientologues ; combien de gens étaient nécessaires pour la constituer ; de plus, comment chaque église allait servir de centre pour son quartier et alimenter les croisades humanitaires.

La première de ces églises a été créée à Johannesburg, en Afrique du Sud, en novembre 2003. On en compte maintenant 55 ; et à cela s’ajoutent des dizaines d’autres bâtiments et installations qui reflètent les concepts de M. Hubbard et les directions de M. Miscavige.

Ce sont des centres non religieux de traitement de la toxicomanie parrainés par l’église et appelés Narconon, des églises avancées pour les scientologues qui atteignent les niveaux supérieurs de développement spirituel, des centres d’opérations pour les nombreuses campagnes de sauvetage social de l’église, des bureaux où les permanents proposent leurs services à de plus en plus de scientologues et à la communauté dans son ensemble.

En 2016, de nouvelles églises ont été accueillies avec éclat dans des villes du monde entier, d’Atlanta à Harlem en passant par Budapest.

À Sydney, une gigantesque nouvelle église avancée joue dorénavant le rôle de catalyseur pour la croissance de la Scientology en Australie et dans les pays d’Asie du Pacifique. Des immeubles historiques à Clearwater ont maintenant été inaugurés pour l’équipe grandissante et les activités florissantes de la religion dans la capitale de la Scientology.

Un bureau des affaires nationales à Dublin a été ouvert pour accélérer la mise en place des programmes humanitaires dans l’île d’Émeraude.

Plus de 50 nouvelles églises sont planifiées et en travaux. Elles ouvriront dans les deux ans à venir, un pronostic que M. Miscavige qualifie de « prudent ».

Vision + expansion = la survie de l’humanité, l’épanouissement et la prospérité d’une grande civilisation.